Edito

Je suis très attaché à mes origines solognotes et berrichonnes. Et je prends toujours le plus grand plaisir à sillonner cette magnifique région, où je suis né, que j'habite, qui est celle de tous mes ancêtres, et où ma famille et mes amis sont partout très présents. Chaque endroit me rappelle un camarade d'école, un dossier traité en tant qu'avocat, des moments entre amis, un match de football auquel j'ai participé dans mes jeunes années, une partie de chasse avec mon père, une partie de pêche, le ramassage des châtaignes ou des champignons, de simples balades sur les petites routes ou les chemins ruraux, des fêtes populaires, des cérémonies familiales... Cet héritage, je l'ai aussi transmis à mes enfants.

Arrivé à l'âge de la maturité, et par mon action politique, je veux désormais contribuer à préserver ces territoires et à donner à leurs habitants le mieux vivre possible dans une France juste et solidaire.

Pascal Vilain

lundi 4 juillet 2011

Un dimanche après midi avec les amis de l'UNC (Union Nationale des Combattants) de Gien


Au "Chétif Puits", route de la Bussière à Gien.

Après midi avec les amis de l'Union Nationale des Combattants, section de Gien, le dimanche 3 juillet 2011, à l'occasion de leur méchoui annuel.

En présence de messieurs Michel Colas et Fabien Philippe, respectivement président et trésorier de la section de Gien, Yves-Marie Larivière, André Guénot, Guy Colas, dans l'ordre président départemental, trésorier départemental, et vérificateur aux comptes départemental. Parmi 150 adhérents présents et 300 convives.

Je suis en effet membre de l'UNC en tant que "soldat de France".

Dimanche 3 juillet 2011

 Journal de Gien, édition du 07 juillet 2011