Edito

Je suis très attaché à mes origines solognotes et berrichonnes. Et je prends toujours le plus grand plaisir à sillonner cette magnifique région, où je suis né, que j'habite, qui est celle de tous mes ancêtres, et où ma famille et mes amis sont partout très présents. Chaque endroit me rappelle un camarade d'école, un dossier traité en tant qu'avocat, des moments entre amis, un match de football auquel j'ai participé dans mes jeunes années, une partie de chasse avec mon père, une partie de pêche, le ramassage des châtaignes ou des champignons, de simples balades sur les petites routes ou les chemins ruraux, des fêtes populaires, des cérémonies familiales... Cet héritage, je l'ai aussi transmis à mes enfants.

Arrivé à l'âge de la maturité, et par mon action politique, je veux désormais contribuer à préserver ces territoires et à donner à leurs habitants le mieux vivre possible dans une France juste et solidaire.

Pascal Vilain

jeudi 13 octobre 2011

La Fédération du Loiret du Parti Radical soutient ma candidature et dénonce une tentative de désinformation !

Le Journal de Gien, édition du 13 octobre 2011

Suite au communiqué de presse suivant :

"Le Journal de Gien a fait état dans son édition du jeudi 6 octobre 2011 de la candidature aux élections législatives de Monsieur Claude de Ganay, élu local qui a été présenté comme déjà investi par la « Majorité » sur la 3ème circonscription du Loiret, réservée au Parti radical Valoisien  dont il se serait rapproché à cet effet... !!!

Le Parti radical du Loiret se félicite de recevoir publiquement confirmation que la 3ème circonscription du Loiret lui soit « réservée » par l’UMP; dont acte.

Cela n’est que le résultat du travail accompli par son président, Pascal VILAIN, qui, dès le 17 mai 2010, a revendiqué vigoureusement une investiture radicale de la Majorité présidentielle sur cette nouvelle circonscription. (Conf : édition du Journal de Gien du 20/05/2010)

Toutefois les instances départementales du Parti radical n’ont pas été informées par Monsieur de Ganay de ses ambitions électorales…

Il est donc parfaitement inexact que ce dernier, étroitement lié au président UMP du Conseil Général du Loiret, se « soit rapproché » du Parti Radical pour obtenir l’investiture de la Majorité.

En outre, aucune investiture, même officieuse, n’a été donnée par l’Alliance Républicaine, Ecologiste et Sociale (ARES) sur cette circonscription, condition préalable nécessaire pour prétendre à une investiture ultérieure de la Majorité.

Enfin il n’existe pas, en l’état, d’accords nationaux entre l’ARES et l’UMP sur des candidatures communes…
L’UMP ne peut donc présenter Mr de Ganay sous couvert de « la Majorité ».

En réalité plusieurs articles de la Presse locale ont annoncé cette dernière semaine que ce dernier entendait présenter sa candidature sous l’étiquette UMP. (Conf : Rep du Centre des 4 & 5/10/2011 après leperchoir.blog.lemonde.fr du 20/08/2011)

Face à cette tentative de désinformation, La Fédération du Loiret du Parti radical rappelle que son assemblée générale du 3 juin 2010 a validé à l’unanimité la candidature de son président, Pascal Vilain, sur cette nouvelle 3ème  circonscription qui couvre non seulement les territoires du Giennois, mais aussi ceux du Berry, du Val de Loire et de la Sologne jusqu’à la Ferté Saint Aubin qui sont ceux de son ancrage personnel, familial et professionnel.

Elle souligne que le Parti Radical, désormais  indépendant de l’UMP, a réaffirmé, lors de son comité exécutif du 4 octobre dernier, son appartenance à l’Alliance Républicaine, Ecologiste et Sociale afin de présenter le plus de candidats possible aux élections législatives, avec pour objectif de compter au moins une centaine de députés en 2012.

Le Parti Radical et l’ARES ne peuvent plus, désormais, accepter que l’UMP leur impose ses propres candidats quitte, parfois, à leur donner un déguisement « centriste », comme ce fut le cas dans notre département lors des récentes élections sénatoriales, et ce dans le plus grand mépris  des électeurs .

Afin de garantir son indépendance, le Parti Radical, dans l’ARES, présentera donc aux prochaines élections législatives des candidats authentiquement centristes et portant les valeurs républicaines de laïcité, de solidarité, de partage, d’écologie, d’européisme et d’humanisme qui lui sont propres.

Dans cette troisième circonscription,  la fédération du Loiret du Parti radical a déjà choisi de soutenir son président, Pascal Vilain afin qu’il porte les couleurs  du Parti radical, de l’ALLIANCE et celles de la Majorité s’il y a lieu.

Orléans le 10 octobre 2011,

Yves-Marie Larivière, secrétaire général
Marc Champigny, vice-président "