Edito

Je suis très attaché à mes origines solognotes et berrichonnes. Et je prends toujours le plus grand plaisir à sillonner cette magnifique région, où je suis né, que j'habite, qui est celle de tous mes ancêtres, et où ma famille et mes amis sont partout très présents. Chaque endroit me rappelle un camarade d'école, un dossier traité en tant qu'avocat, des moments entre amis, un match de football auquel j'ai participé dans mes jeunes années, une partie de chasse avec mon père, une partie de pêche, le ramassage des châtaignes ou des champignons, de simples balades sur les petites routes ou les chemins ruraux, des fêtes populaires, des cérémonies familiales... Cet héritage, je l'ai aussi transmis à mes enfants.

Arrivé à l'âge de la maturité, et par mon action politique, je veux désormais contribuer à préserver ces territoires et à donner à leurs habitants le mieux vivre possible dans une France juste et solidaire.

Pascal Vilain

mardi 25 septembre 2012

Communiqué suite aux propos de F. Montillot s'exprimant "au nom de l'UDI" dans le quotidien "La République du Centre" (édition du 22/09/2012)

COMMUNIQUE

Dans un article paru le samedi 22 septembre 2012, Monsieur Florent Montillot, adjoint au Maire d’Orléans, s’est exprimé au nom de l’UDI (Union des démocrates indépendants), à laquelle il vient d’adhérer à titre personnel, pour affirmer qu’il entendait vouloir « poursuivre avec passion ce qui est fait actuellement à Orléans » aux côtés de Serge Grouard car « l’UDI et l’UMP sont appelées à travailler ensemble ».

Le Parti Radical du Loiret, lui-même membre fondateur de l’UDI derrière son président Jean-Louis Borloo, entend rappeler :

- Que l’UDI, dont il est membre fondateur, est en cours de formation et n’a pas encore d’instances locales.

- Que Monsieur Montillot n’a pas pouvoir ni qualité pour s’exprimer au nom de l’UDI, pas plus que les autres membres de cette formation encore dépourvue d’instances et de représentation locale (y compris l’AOC, le CHE…).

- Que l’UDI a vocation à présenter, dès les prochaines élections municipales, une offre politique alternative à celle de la droite, autour des valeurs humanistes, écologiques, sociales, de solidarité et de laïcité qui sont les siennes.

- Que les orientations et la stratégie de l’UDI feront nécessairement l’objet d’un débat interne, de façon démocratique, au sein de ses instances nationales et locales.

- Que l’UDI est une union des centristes pour parer à de telles prises de position personnelles et discordantes, qui minent notre famille politique et rebutent nos concitoyens, électeurs et militants.

- Que les déclarations de Monsieur Montillot, qui se place délibérément dans un lien de subordination à l’égard de la municipalité UMP d’Orléans, n’engagent donc pas le Parti Radical Loiret qui se prépare, selon les orientations qui seront décidées par les instances compétentes, à formuler une proposition autonome et indépendante pour les élections municipales de 2014 dans le Loiret, et notamment à Orléans.

Pascal Vilain 
Président de la Fédération du Loiret du Parti Radical