Edito

Je suis très attaché à mes origines solognotes et berrichonnes. Et je prends toujours le plus grand plaisir à sillonner cette magnifique région, où je suis né, que j'habite, qui est celle de tous mes ancêtres, et où ma famille et mes amis sont partout très présents. Chaque endroit me rappelle un camarade d'école, un dossier traité en tant qu'avocat, des moments entre amis, un match de football auquel j'ai participé dans mes jeunes années, une partie de chasse avec mon père, une partie de pêche, le ramassage des châtaignes ou des champignons, de simples balades sur les petites routes ou les chemins ruraux, des fêtes populaires, des cérémonies familiales... Cet héritage, je l'ai aussi transmis à mes enfants.

Arrivé à l'âge de la maturité, et par mon action politique, je veux désormais contribuer à préserver ces territoires et à donner à leurs habitants le mieux vivre possible dans une France juste et solidaire.

Pascal Vilain

vendredi 26 octobre 2012

Première victoire pour l’UDI dans le Loiret !

Toutes nos Félicitations à Viviane JEHANNET pour sa brillante élection comme Conseillère générale deMontargis.

Tous nos remerciements aussi à Jean Noël GUILLAUME pour s’être associé à cette victoire comme suppléant radical le jour du lancement de l’UDI et donc sous les couleurs de notre nouveau Parti.

Cette élection a donc été la première manifestation victorieuse dans le Loiret de l’association entre l’UMP et l’UDI.

Sans doute verrons-nous demain de nombreux candidats UDI présenter des suppléants UMP !

Retour presse :

La République du Centre, édition du 25 octobre 2012

vendredi 5 octobre 2012

Pour l'UDI, le Nouveau Centre crée la « jurisprudence Ben Chaabane »

Fédération du Loiret
COMMUNIQUE 

Pour l'UDI, le Nouveau Centre crée la « jurisprudence Ben Chaabane ».

Considérant que l'UDI, selon les propres termes de Jean-Louis Borloo, est un "parti indépendant" mais qui a une "ligne politique claire" qui est celle d'une "coalition du centre et de la droite républicaine" (AFP, Paris, 25 septembre 2012). 

Considérant donc que l'UDI et ses membres devront se montrer indépendants tout en respectant leurs alliances avec l’UMP, notamment dans le cadre d'une majorité municipale. 

Il apparaît en conséquence que le récent limogeage de Monsieur Tahar Ben Chaabane de la direction du Nouveau Centre du Loiret était inévitable puisqu’il avait transgressé cette ligne politique. 

Ce rappel à la discipline partisane, nécessaire pour crédibiliser l’UDI, était d’ailleurs attendu dans le Loiret. 

Il paraissait inconcevable que le représentant local d'un parti membre de l’UDI, en l'occurrence le Nouveau Centre, lui-même élu de la Majorité Municipale d’Orléans, puisse rompre ses engagements, en plein mandat pour se ranger dans l'opposition, surtout à l'heure où le rassemblement est plus que jamais nécessaire pour que cette ville demeure l’un des grands bastions de l’opposition à la gauche. 

Mais cette jurisprudence Ben Chaabane, ainsi créée par le Nouveau Centre pour l'UDI, et qui vaut désormais pour l'avenir, a une portée bien plus importante et signifiante. 

Elle établit de façon générale qu’un élu de l’UDI membre d'un exécutif local dirigé par l’UMP se trouve nécessairement soumis à une obligation de réserve absolue vis à vis du chef de cet exécutif et que non seulement il n’est pas libre de ses prises de position mais qu’il est surtout largement empêché d'exprimer sa différence. 

Pour autant, l'UDI, qui se veut indépendante, pour peser de tout son poids, tant au plan national que local, doit défendre ses intérêts et traiter sur un pied d'égalité avec ses alliés de l’UMP, quels qu’ils soient, fussent-ils Maires de grandes villes, comme Orléans. 

La stricte observance de cette double ligne politique conduit donc nécessairement à une incompatibilité entre l’exercice d’un mandat au titre de l’UDI dans un exécutif local dirigé par l'UMP, et la représentation locale des intérêts de l'UDI, en toute indépendance. 

La Fédération du Loiret du Parti Radical dont l’organisation est compatible avec cet impératif d’indépendance se déclare donc prête à assumer ce rôle, c'est à dire à assurer l'indépendance de l'UDI départementale tout en se portant fort du respect de l’alliance avec la Droite républicaine et de la loyauté de ses élus. 

Orléans le 5 octobre 2012,
Pascal Vilain