Edito

Je suis très attaché à mes origines solognotes et berrichonnes. Et je prends toujours le plus grand plaisir à sillonner cette magnifique région, où je suis né, que j'habite, qui est celle de tous mes ancêtres, et où ma famille et mes amis sont partout très présents. Chaque endroit me rappelle un camarade d'école, un dossier traité en tant qu'avocat, des moments entre amis, un match de football auquel j'ai participé dans mes jeunes années, une partie de chasse avec mon père, une partie de pêche, le ramassage des châtaignes ou des champignons, de simples balades sur les petites routes ou les chemins ruraux, des fêtes populaires, des cérémonies familiales... Cet héritage, je l'ai aussi transmis à mes enfants.

Arrivé à l'âge de la maturité, et par mon action politique, je veux désormais contribuer à préserver ces territoires et à donner à leurs habitants le mieux vivre possible dans une France juste et solidaire.

Pascal Vilain

dimanche 11 novembre 2012

La question du mariage homosexuel doit être traitée sur la base de considérations humanistes

"Le Parti Radical Loiret rejette vigoureusement les déclarations faites par Monsieur Florent Montillot en qualité de secrétaire général adjoint de l'UDI, en violente contradiction avec les valeurs humanistes de notre nouveau parti.

--

Le secrétaire général adjoint de l'UDI (M. Florent Montillot) :

"Je suis contre le mariage homosexuel. C'est contre l'ordre naturel des choses. (...)
Si j'étais à ...
l'assemblée je défendrais un devoir de conscience pour les élus. Comme pour les médecins confrontés à l'avortement".

La République du Centre, édition du 10-11 novembre 2012.

--

Si chacun doit être libre, au sein de l'UDI, d'adopter une position personnelle sur la question du mariage homosexuel, cette position doit être fondée sur une motivation humaniste et non, comme en l'occurrence, sur la base d'une motivation dont le lexique emprunte à la droite dure et populaire, surtout quand on se dit cadre de ce parti."