Edito

Je suis très attaché à mes origines solognotes et berrichonnes. Et je prends toujours le plus grand plaisir à sillonner cette magnifique région, où je suis né, que j'habite, qui est celle de tous mes ancêtres, et où ma famille et mes amis sont partout très présents. Chaque endroit me rappelle un camarade d'école, un dossier traité en tant qu'avocat, des moments entre amis, un match de football auquel j'ai participé dans mes jeunes années, une partie de chasse avec mon père, une partie de pêche, le ramassage des châtaignes ou des champignons, de simples balades sur les petites routes ou les chemins ruraux, des fêtes populaires, des cérémonies familiales... Cet héritage, je l'ai aussi transmis à mes enfants.

Arrivé à l'âge de la maturité, et par mon action politique, je veux désormais contribuer à préserver ces territoires et à donner à leurs habitants le mieux vivre possible dans une France juste et solidaire.

Pascal Vilain

dimanche 2 décembre 2012

UDI, UMP, 113e congrès du Parti Radical : Programme de la réunion de la Fédération de ce samedi 1er décembre.

Ce matin la fédération du Loiret du Parti Radical s'est réunie à Orléans. A l'ordre du Jour: 113e Congrès, constitution de l'UDI, UMP et point presse.

Interviews de Jean-Louis Bernard, ancien député Radical-UMP, ancien maire d'Orléans, et de moi même, entourés d'élu(e)s et de militant(e)s venu(e)s assez nombreux(-ses) pour l'occasion !

Cap sur l'indépendance de l'UDI grâce au leadership radical !

Retour presse JT régional 19h France 3 Centre :

JT 19h France 3 Centre du samedi 1er Décembre 2012

Retour presse quotidienne régionale :

La République du Centre, édition du 3 décembre 2012

"Le Parti radical (PR) du Loiret a réuni, samedi, au Memphis café, à Orléans, une partie de ses militants. L'objectif étant de faire le point sur l'UDI (parti de centre-droit de Jean-Louis Borloo) et préparer les prochaines échéances. Les instances dirigeantes du parti doivent être élues au printemps. Qui pour diriger l'UDI du Loiret ? Sans donner de nom, Pascal Vilain, président de la fédération (au centre sur la photo), précise que "ce ne pourra pas être une émanation de la municipalité d'Orléans qui pilote à elle seule ce parti", ajoutant qu'il ne veut pas "que l'UDI se trouve piégée dans un lien trop fort de dépendance avec un exécutif local". "Il faudra trouver un président qui soit un rassembleur et non un diviseur, avec une stabilité idéologique", souligne Jean-Louis Bernard, ancien député radical (deuxième à gauche). Pas de Florent Montillot donc, adjoint à la mairie d'Orléans, pourtant secrétaire général adjoint de l'UDI. A propos des municipales de 2014, "le but du PR, dans l'UDI, est de s'impliquer pour que Montargis et Orléans demeurent à droite et au centre-droit", indique Pascal Vilain. Ce qui prendra certainement la forme de listes d'union avec l'UMP sur ces deux villes. Le PR du Loiret comptait, en 2011, environ 200 adhérents."