Edito

Je suis très attaché à mes origines solognotes et berrichonnes. Et je prends toujours le plus grand plaisir à sillonner cette magnifique région, où je suis né, que j'habite, qui est celle de tous mes ancêtres, et où ma famille et mes amis sont partout très présents. Chaque endroit me rappelle un camarade d'école, un dossier traité en tant qu'avocat, des moments entre amis, un match de football auquel j'ai participé dans mes jeunes années, une partie de chasse avec mon père, une partie de pêche, le ramassage des châtaignes ou des champignons, de simples balades sur les petites routes ou les chemins ruraux, des fêtes populaires, des cérémonies familiales... Cet héritage, je l'ai aussi transmis à mes enfants.

Arrivé à l'âge de la maturité, et par mon action politique, je veux désormais contribuer à préserver ces territoires et à donner à leurs habitants le mieux vivre possible dans une France juste et solidaire.

Pascal Vilain

jeudi 12 décembre 2013

Le Modem 45 soutiendra Serge Grouard pour les municipales 2014 à Orléans : Réaction.

Je suis très heureux, en suite des nombreuses discussions que nous avons eues sur le sujet, que mon ami Bernard Lefebvre, président du Modem 45, annonce le ralliement officiel de son parti au centre droit loirétain. C'est presque l'aboutissement de l'appel de la Fédération du Loiret du Parti Radical au rassemblement des centristes en 2010. 

Pour ma part je reste sur la ligne définie par Jean-Louis Borloo : Une ferme indépendance pour une alliance loyale et forte avec l'UMP.

PV

Pour info

lundi 25 novembre 2013

Sainte-Montaine (Cher) : un projet de carrière qui suscite des réticences !

Samedi 23 novembre 2013, sollicité par des amis du Cher, je me suis rendu sur les lieux de la manifestation de quelques 80 personnes opposées au projet de construction d'une carrière tout près des habitations de la commune de Sainte-Montaine (Cher), et de la source qui alimente en eau potable plusieurs communes des alentours (dite "Belle Fontaine").

J'ai donc participé à la marche des manifestants aux côtés des élus du Cher nord, dont le député Yves Fromion, qui ont exprimé leur opposition à ce projet sur les quelques centaines de mètres qui séparent la mairie de la source.

Il convient d'être très réservé quant à l'impact de ce projet qui risque de porter une atteinte considérable à la qualité de vie des habitants ainsi qu'à l'environnement.

En effet, non seulement l'exploitation doit avoir lieu à quelques mètres seulement des habitations du village, mais en outre les forages risquent de contaminer une source d'eau potable essentielle pour plusieurs communes des alentours.

Il faut savoir à ce propos que l'eau de plusieurs communes du secteur n'est pas potable, comme à Argent-Sur-Sauldre (Cher), distante d'une douzaine de kilomètres seulement, et pourtant peuplée de plus de 2200 habitants !

Une équipe de tournage de France 3 Centre a couvert l'évènement. La vidéo du reportage est disponible en cliquant ICI.



Le cortège sur la route qui relie Sainte-Montaine à la Belle-Fontaine

Le sanctuaire de la Belle-Fontaine

Avec le Docteur Debarre devant la station de pompage qui alimente en eau potable Sainte-Montaine et plusieurs communes voisines

La source d'eau potable de la Belle Fontaine et des manifestants

mardi 5 novembre 2013

Rapprochement UDI - MODEM ("L'alternative") : communiqué du Parti Radical Loiret

Fédération du Loiret

Orléans le 3 novembre 2013,

COMMUNIQUE

Personne morale ayant le statut de parti politique de plein exercice qui défend, définit et promeut ses valeurs, le Parti Radical est fondateur de l’UDI dont il partage pleinement les engagements pour l’édification d’une démocratie de responsabilité et de justice sociale.

Le Parti Radical est aussi ouvert à une association avec le Modem afin de rassembler toutes les forces du Centre.

Une déclaration commune de Jean-Louis Borloo et de François Bayrou annoncée pour mardi prochain, doit sceller publiquement l’accord des deux leaders sur les principes d’une telle association.

Les délégués de la fédération du Loiret seront appelés à se prononcer sur les modalités de cette association lors du prochain Congrès national du Parti Radical, conformément à la décision prise par le Comité exécutif du Parti le 1er octobre dernier.

Les radicaux du Loiret, initiateurs du mouvement national de rassemblement des centristes et fidèles à leur ligne politique, rappellent qu’une association avec le MODEM doit s’inscrire dans le cadre d’une opposition constructive mais résolue à la Majorité présidentielle.

Les radicaux du Loiret soulignent également que cette opposition centriste pour être crédible devra s’effectuer dans le respect des alliances mais avec la plus grande indépendance à l’égard de l’UMP.

A cette dernière condition le Grand Centre reconstitué se trouvera en mesure de présenter aux français une solution alternative que ce soit au niveau municipal et local, au plan national ou à l’échelon européen.

Pascal Vilain

Retour presse :

La République du Centre, 5 novembre 2013

mercredi 30 octobre 2013

ARENA : un report sine die qui sonne le glas de l'ambition sportive nationale et internationale d'Orléans

Fédération du Loiret

COMMUNIQUE

La fin du projet ARENA, ou tout du moins son renvoi sine die, sonne le glas de l’ambition orléanaise de devenir un des grands carrefours français du sport.

L’Opposition municipale s’en glorifie.

Pourtant nul ne peut contester sérieusement que La France et son sport national, la Région Centre et ses équipes championnes, Orléans et son agglomération dans leur  dynamique de développement, avaient besoin d’un tel équipement, également projeté multimodal, seul susceptible de permettre l’organisation d’événements sportifs ou culturels de niveau international.

Orléans  vient donc de perdre une nouvelle fois la chance de pouvoir s’arracher de son orbite parisienne et de se hisser parmi les métropoles françaises et européennes de demain.

Notre ville, au sein de son aire de développement, a en effet besoin d’être pensée pour ce qu’elle ambitionne de devenir, c’est-à-dire avec des équipements phares de nature à lui procurer un rayonnement européen et international lui garantissant son attractivité et  donc sa prospérité.

C’est pourquoi une ARENA, malgré son coût, lui était nécessaire.

Je déplore donc la politique à courte vue avec laquelle la Gauche, qu’elle soit Opposition à Orléans, Majorité régionale ou encore au  Gouvernement, a fait avorter ce projet.

Je préfère néanmoins ce manque de vision de sa  part à des préoccupations plus bassement politiciennes, car ce sont les orléanais, les loirétains, les habitants de la Région Centre et finalement tous les Français qui vont s’en trouver victimes.

Orléans, le 30 octobre 2013

Pascal Vilain

mardi 15 octobre 2013

Réaction du Parti Radical Loiret à l' "affaire de la quenelle" relative à une réunion des jeunes de l'UDI, de l'UNI et de l'UMP

Fédération du Loiret


Communiqué

J’ai pris connaissance avec consternation que de jeunes militants se prétendant issus de l’UDI , s’en déclarant même responsable pour l’un d’entre eux, ont organisé et tenu il y a une huitaine de jours une réunion festive en présence de représentants des mouvements UNI et jeunes Pop, à l’issue de laquelle des manifestations à caractère antisémite ont été constatées et, pire encore, rendues publiques.

C’est ainsi que sur des photographies de groupe qui viennent d’être publiées dans la Presse, plusieurs jeunes exhibent le signe antisémite dit « salut de la quenelle ».

Je réprouve avec la plus grande vigueur la naïveté avec laquelle de jeunes centristes ont pu se laisser précipiter dans un tel traquenard aux relents xénophobes et racistes.

Je serai plus sévère à l’égard des organisateurs et notamment de celui qui s’est présenté comme le responsable des jeunes UDI et qui n’est pour le moment que le jeune protégé et membre du bureau du président départemental de l’UDI, en raison de l’imprudence et de l’inconséquence avec laquelle il a convié de jeunes réactionnaires à cette soirée et les a laissés s’exprimer.

A cet égard il est très important de souligner que les jeunes radicaux n’étaient pas présents à cette réunion, à laquelle il n’était guère envisageable qu’ils assistent, compte tenu de la sensibilité très droitière de participants issus de l’UNI ou du CNIP, parti d’ailleurs récemment exclu de l’UDI pour cette raison.

J’approuve donc la réaction rapide et ferme de condamnation du secrétaire général de l’UMP du Loiret, Monsieur Stéphane Fautrat.

Je regrette par contre profondément le silence de plomb des instances dirigeantes de l’UDI du Loiret qui, à ma connaissance, n’ont pas jugé utile de dénoncer ce triste évènement.J’ai donc estimé aujourd’hui nécessaire de défendre l’honneur radical et centriste en rappelant que le parti de Jean Zay à Orléans, ne saurait en aucune manière souffrir, au sein de la formation politique auquel il appartient, comme dans les alliances dont il est membre, de dérives xénophobes racistes et antisémites, ainsi que de tous discours porteurs de haine ou de discrimination.


Orléans le 14 octobre 2013,

Pascal Vilain

Coupures de presse à ce sujet / liens par ordre chronologique :
Pour info

La République du Centre, 15 octobre 2013

La République du Centre, 16 octobre 2013

    jeudi 3 octobre 2013

    Le centre et la droite s'uniront-ils pour les prochaines municipales à Gien ? (par La République du Centre)

    Voici un extrait d'un article publié dans l'édition de Montargis-Gien du quotidien La République du Centre, en date du 3 octobre 2013 :
    [...] «À Gien, qui est tenue par un UDI, et à Sully, il ne faut pas de division. »

    La phrase est du sénateur UMP Jean-Noël Cardoux, interrogé sur les élections municipales par nos confrères du site Magcentre.fr il y a quelques jours.

    « Je suis le parti dominant, tout m'est dû »

    Des propos sur lesquels il est revenu un peu plus tard, estimant qu'il avait sans doute été mal compris. « On pourrait en déduire que je soutiens la candidature à Gien de Patrick Chierico, maire sortant UDI, contre celle de Christian Bouleau (UMP). Ce n'est pas le cas et je ne veux pas me mêler de ça. D'abord parce je n'ai pas connaissance d'accord entre les deux partis au niveau départemental. Et ensuite parce que je ne pense pas qu'on puisse considérer Patrick Chierico comme un candidat UDI. Il a pris sa carte très récemment, sans doute dans une perspective électorale. Gien n'est pas un bastion UDI et ne l'a jamais été : Jean-Pierre Hurtiger n'a jamais été encarté, ce n'est un secret pour personne. L'union, donc, oui, mais pas forcément au détriment de l'UMP. »
    Pour Pascal Vilain, président départemental du Parti radical valoisien (PRV), l'une des composantes de l'UDI, l'union avec l'UMP est une évidence, les deux formations restant très proches idéologiquement. Cependant, lors d'élections précédentes, le parti de François Copé n'avait rien lâché dans le Giennois, malgré des accords théoriques avec le centre-droit.

    « Dans le Loiret, la logique de l'UMP est de dire : "Je suis le parti dominant, tout m'est dû." Pour nous, la situation est très claire, nous avons un maire sortant UDI à Gien. Si des obstacles ou des difficultés surviennent, nous en tiendrons compte. » [...]

    mercredi 2 octobre 2013

    La Fédération du Loiret du Parti Radical se félicite du rapprochement actuel de l’UDI avec le MODEM et appelle tous les centristes du Loiret ne l'ayant fait à les rejoindre

    Fédération du Loiret

    Communiqué


    Le Parti radical du Loiret qui a toujours été aux avants-postes de la reconstitution d’un grand parti de centre droit, à la suite de son appel public du 10 juin 2010 au rassemblement des centristes derrière Jean-Louis Borloo , se félicite du rapprochement actuel de l’UDI avec le MODEM de François Bayrou, dont il partage les valeurs républicaines laïques, solidaires, sociales, écologistes et européistes.

    Il souhaite vivement que la nouvelle et puissante force qui va en résulter se structure rapidement pour prendre toute sa place sur l’échiquier politique, notamment départemental, et s’inscrive, en perspective des prochaines élections municipales, dans une large alliance de la droite et du Centre droit pour faire barrage aux discours populistes de droite comme de gauche qui font l’actualité ainsi que pour dissuader l’UMP de la tentation frontiste exprimée récemment par les représentants d’un de ses courants.

    Le Parti Radical du Loiret engage aussi tous ceux qui doutaient de la capacité du Centre à se reformer et qui demeuraient encore en réserve, à se joindre à cette dynamique de rassemblement.


    Orléans le 2 octobre 2013,


    Pascal Vilain
    Retour presse :


    La République du Centre, 04 octobre 2013

    lundi 23 septembre 2013

    Pétition pour le rétablissement des avantages liés aux heures supplémentaires pour les salariés et les fonctionnaires

    " Chère Madame, Cher Monsieur,

    Face à l’autisme du pouvoir politique en place à revenir sur ses erreurs, en particulier sur la suppression des avantages liés aux heures supplémentaires et malgré les demandes de toutes parts et notamment de l’UDI par la voix de Jean-Louis Borloo, j’ai décidé de lancer une


    En signant cette pétition ICI, vous pouvez participer à un élan permettant, peut-être, à des millions de salariés du public et du privé, de retrouver leur niveau de pouvoir d’achat. Ils comptent sur vous !

    Amitiés,

    Yves Jégo
    Délégué général de l'UDI "

    Une passerelle sur la Loire ... et pourquoi pas un télécabine ..!

    Une passerelle … entre élections municipales …

    Voici que la candidate socialiste aux élections municipales de 2014 sur Orléans ressort du placard le projet de passerelle piétonne enjambant la Loire. L’idée n’est absolument pas nouvelle car elle a été développée pour la première fois en public par l’association « Orléans Cathédrale », dont j’étais le secrétaire, à l’occasion de ses travaux en vue des élections municipales de 1989 … Le projet avait même été soumis aux deux candidats d’alors, messieurs J-P Sueur et J-L Bernard, lors d’une réunion publique aux Halles Châtelet. Par la suite pendant la campagne précédant les élections municipales de 2001, dans laquelle je me suis beaucoup investi, l’idée a fait l’objet d’un débat renouvelé avant d’être rejetée pour de multiples raisons qui me paraissent, aujourd’hui encore, évidentes.

    Lorsque nous avons pour la première fois envisagé la création d’une passerelle, en 1989, l’écologie et le développement durable n’étaient pas encore des préoccupations majeures comme aujourd’hui. Désormais la compatibilité d’un tel projet avec ces impératifs catégoriques me paraît douteuse, d’autant que la Loire est classée Patrimoine Mondial de l’UNESCO … A cet égard, faciliter la circulation des promeneurs sur les duits ne serait assurément pas une bonne chose, sachant que ces derniers sont un refuge de biodiversité essentiel, au cœur de l’agglomération, ou vivent de nombreuses espèces d’oiseaux (migrateurs, hérons etc.)…

    De plus, l’utilité d’une telle infrastructure me semble contestable dans la mesure où le temps de trajet pour relier le parvis de la Cathédrale à la place de la bascule, de l’autre côté de la Loire en ligne droite, via le pont Georges V, ne représente qu’une 15e de minutes à pied, tandis que la présence de la ligne A du Tramway qui traverse le fleuve entre les stations « Royal Châtelet » et « Tourelles Dauphine » constitue le moyen de transport en commun le plus efficace entre les deux berges.

    A l’heure actuelle, il serait donc plus judicieux d’envisager une traversée de la Loire par télécabine entre la place de Loire (avec un débarcadère pourquoi pas sur le jardin de la Charpenterie) et la place de la Bascule. Cela serait davantage « éco-compatible », et probablement moins onéreux.

    Il me paraîtrait également pertinent d’étudier une liaison identique entre le quai du Roi et l’île Charlemagne, afin que les petits et grands Orléanais puissent accéder plus facilement - et rapidement - à la base de loisirs, dont le potentiel est à mon sens insuffisamment exploité. Cette solution serait également justifiée par l’impératif écologique dans la mesure où la desserte actuelle de la base de loisirs se fait quasi exclusivement par automobile, via le pont Thinat et la rue de la levée.

    Bien sûr, il reste à savoir si cela est du domaine du rêve ou du possible ... mais l'idée est là et j'espère qu'elle suscitera le débat.

    Pascal Vilain
    - Retour presse & blogs :


    mardi 23 juillet 2013

    Le Parti Radical du Loiret (UDI) réagit aux propos de Gilles Bourdouleix sur les gens du voyage

    Fédération du Loiret

    Orléans, le 23 juillet 2013

    COMMUNIQUE

    Le Parti radical du Loiret :

    - Condamne sans appel les propos ignobles tenus par le député Gilles BOURDOULEIX  président du CNIP et maire de Chollet, à l’égard des gens du voyage de la communauté « Vie et Lumière», en référence à leur génocide par le régime hitlérien
    tels qu’ils ont été rapportés par la presse, notamment le Journal Sud-Ouest et dont un enregistrement a été diffusé dans les médias audiovisuels.

    - Considère que la violence de ce piétinement  par le Chef du CNIP des valeurs morales, humanistes, sociales et républicaines que le Parti radical avait posées comme conditions fondatrices de L’UDI, justifie une réaction exemplaire et salutaire des instances nationales de l’UDI

    - Demande instamment aux instances nationales de l’UDI de prendre leurs responsabilités, aussi bien à l’égard de Monsieur BOURDOULEIX que du CNIP, les radicaux du Loiret ne pouvant entretenir aucun lien avec ceux qui prêchent la haine de l’Autre au sein même de notre démocratie.

    - Appelle aussi à la tolérance et met en garde contre toutes discriminations à l’égard de la Communauté Vie et Lumière dont le rassemblement à Nevoy dans le Loiret à partir du 25 août prochain risque pourtant de s’effectuer une nouvelle fois dans les pires conditions du fait de la carence des Pouvoirs publics et de leur surdité à l’appel des élus du Giennois et départementaux.


    Pascal VILAIN
    Email : maitre.vilain@orange.fr

    Retour presse :

     La République du Centre, édition du 24/07/13

    mardi 25 juin 2013

    Première réunion de préparation, d'information et de mobilisation de notre groupe de réflexion NC/PR mercredi 26 juin 2013 !

    Une photo du dîner qui a suivi la très sympathique réunion des colistiers de la liste "L'UDI c'est ici : Pour une UDI forte et indépendante", organisée mercredi soir dernier sur le "Bateau Lavoir" (Orléans), de 18h30 à 20h30, afin de préparer la réunion, samedi prochain, du premier Conseil Départemental de l'UDI 45 qui élira le bureau de cette dernière :

    jeudi 30 mai 2013

    Elections à l'UDI Loiret : revue de presse, blogs et sites

    Voici une liste non exhaustive, qui sera complétée au fur et à mesure, des articles et billets de sites et blogs au sujet des élections à l'UDI Loiret...

    Blogs :

     - Le Chat d'Orléans :

    Entre législatives et municipales : ou comment l'AOC se transforme en piquette!

    Elections primaires ou internes ?…Les histoires d'amour finissent mal ! (En général..)

    - MagCentre.fr :

    Elections à la présidence de l'UDI Loiret : entre Vilain et Montillot des différences radicales

    - France Bleu Orléans :

    L'invité de France Bleu Orléans (Bernard Lefèvre - Président du Modem45) [surtout à partir de 5:35]
    ( une correction importante cependant : le Parti Radical est indépendant financièrement, juridiquement et politiquement de l'UMP depuis le 111e Congrès qui s'est tenu il y a 1 an et demi, contrairement à ce qui est dit )

    mercredi 29 mai 2013

    Voici les listes que je soutiens pour l'élection du Conseil National et du Conseil Départemental à l'UDI Loiret :


    Liste des candidats au Conseil Départemental (format .pdf) :

     "L'UDI c'est ici : Pour une UDI Forte et Indépendante"

    Liste des candidats au Conseil National (format .pdf) :

     "L'UDI c'est ici : Pour une UDI Forte et Indépendante"


    La République du Centre, 1er juin 2013

    Déjeuner de travail d'une partie de l'équipe l' "UDI c'est ici : pour une UDI forte et indépendante", après une réunion studieuse de préparation des élections internes à l'UDI Loiret.

    Ma profession de foi en vue de l'élection à la présidence de l'UDI

    - Cliquez sur le lien ci-dessous pour voir ma profession de foi en document ".pdf" :

    Profession de foi de Pascal VILAIN (.pdf)

    - Le texte intégral de ma profession de foi est reproduit ci-dessous :

    Mesdames, Messieurs, Chers Amis.

    C’est en rêvant d’une Union des Démocrates et Indépendants, qu’en mai 2010 j’ai appelé directement Jean- Louis Borloo, mon Président, au nom de la fédération du Loiret de son parti, à rassembler derrière lui tous les centristes partageant ses valeurs républicaines humanistes, laïques, sociales, solidaires, européennes et écologiques. Et il m’a entendu.

    Lors d’une conférence de presse tenue à Orléans le mois suivant j’ai été heureux de rendre publique cette initiative en invitant, déjà et pour la première fois, les centristes du Loiret à suivre cette dynamique. Et ils m’ont écouté.

    J’ai porté ce message vers les fédérations de mon parti, qui m’ont suivi et qui ont engagé notre Président à se lancer dans l’aventure.

    Depuis, les étapes de son parcours vers l’UDI, vous les connaissez.

    Vous savez aussi certainement que je ne me suis jamais lassé de prendre toutes les initiatives, y compris celle de créer le premier comité départemental de soutien à Jean-Louis Borloo, pour l’aider à parvenir à cet aboutissement : la création d’un grand parti de centre droit, aujourd’hui second pilier de l’opposition républicaine.

    C’est donc avec une immense fierté, que je mesure à quel point ma très modeste contribution a pu conduire à ce qui nous intéresse désormais, le véritable avènement de notre nouvelle formation politique par l’élection de ses premières instances dirigeantes départementales et nationales.

    Mais il serait vain de vouloir nous réunir, nous fédérer, nous rassembler, nous élire, si nous n’étions animés d’aucune ambition collective.

    Nous ne pourrons plus revivre le temps où le centrisme n’était que la somme des intérêts politiques particuliers de ses notables.

    Jean-Louis Borloo l'a bien compris en mettant la démocratie interne au coeur de son projet politique.

    L'émulation qui en résulte doit avoir pour objectif essentiel de favoriser l’émergence d’une nouvelle génération de femmes et d'hommes politiques, cadres et futurs élus, qui seuls donneront suffisamment de force à l’UDI pour atteindre l’objectif premier qui lui est assigné par son fondateur : L’INDEPENDANCE, LOYALE ET FORTE.

    L’INDEPENDANCE qui suppose que l’UDI du Loiret ne soit pas placée sous l’influence directe, pour ne pas dire la dépendance, de notre grande alliée, l’UMP, et de ses puissants exécutifs locaux.

    Une INDEPENDANCE LOYALE qui exige une politique d’alliance respectueuse et équilibrée avec l’UMP gage de conquêtes pour les élections à venir, mais qui nécessite la confiance réciproque et le dialogue.

    Une INDEPENDANCE FORTE qui soit une main tendue vers tous les centristes qui doutent encore de notre liberté et de notre capacité à nous faire respecter, car dans notre département le Centre n’est pas encore entièrement reconstitué.

    Une INDEPENDANCE FORTE ET LOYALE DONC qui nous permette d’imposer fermement nos prétentions légitimes partout où elles sont en mesure d’exister sur notre territoire.

    Mais la force ne se décrète pas et, pour en disposer, l’UDI du Loiret aura besoin d’être représentée par un Président incontestable et une équipe dirigeante soudée et dynamique.

    Déjà, beaucoup d’entre vous m’ont fait confiance pour organiser et soumettre à vos suffrages les listes intitulées l’ « UDI C’EST ICI ».

    Je suis satisfait d’avoir pu mener à bien cette tâche et d’avoir convaincu tant de candidats.

    Quel que soit le résultat des élections nous aurons de ce fait adressé à nos alliés, mais aussi à nos adversaires politiques, un message très fort de mobilisation, d’organisation, et de démocratie.

    Nul doute qu’ils le percevront déjà comme la manifestation de notre nouvelle puissance politique.

    Finalement, parce que je suis un homme libre et indépendant, que je porte une part de notre histoire commune et que la santé ne me fait pas défaut pour le moment ;

    Parce que je suis loyal et que j’en ai déjà donné des gages à nos alliés ;

    Parce que je ne doute ni de ma force de conviction ni de mes capacités à entraîner ;

    Parce que je ne réclame rien pour moi d’autre que l’honneur de conduire l’UDI du Loiret vers la conquête de son destin ;

    Parce que mon ambition est collective et que je m’y suis engagé,

    J’ai donc l’honneur de vous présenter ma candidature pour assumer les fonctions de président de notre fédération.

    Avec mes sentiments dévoués et les plus cordiaux,

    dimanche 19 mai 2013

    Pour une UDI Loiret indépendante ! Encore un bel article sur les élections à venir.

    Je suis candidat pour une UDI Loiret indépendante, c'est à dire forte, respectée, et donc véritablement représentative des forces de centre-droit dans le département du Loiret. PV.

     La République du Centre, édition du 18 mai 2013

    vendredi 26 avril 2013

    Article de La République du Centre sur Jean-Louis Borloo et les avocats : mise au point.

    Fédération du Loiret
    Communiqué en réponse


    Orléans le 26 avril 2013,
    Madame le Rédacteur en Chef,

    J’ai pris connaissance de l’excellent article paru dans votre journal de ce jour, vendredi 26 avril 2013, sous le Titre « l’avocat bientôt interdit de Politique ? ».

    Il y est notamment écrit que « Jean-François COPE…imité par Jean-Louis BORLOO président de l’UDI s’est résolu dès lundi dernier à cesser ses fonctions d’avocat ».

    Cette présentation pourrait laisser croire que la renonciation du Président Borloo à l’exercice de son métier d’avocat serait consécutive au projet de loi socialiste sur la moralisation de la vie politique et constituerait de sa part une reconnaissance implicite de l’incompatibilité de cette profession avec l’accomplissement d’un mandat parlementaire.

    Il m’appartient donc, en ma qualité de président départemental du parti dont Jean-louis Borloo

    est l’actuel président national, de préciser que ce dernier n’a pas attendu que la Profession d’avocat soit désignée à la vindicte populaire par l’actuel gouvernement pour renoncer à l’exercice de son métier, et ce, non pour des raisons d’ordre éthique, moral ou de conflit d’intérêts, mais tout simplement parce que l’importance de la charge de son mandat de président de groupe parlementaire ainsi que la fondation de l’UDI ne lui en laissaient plus le temps.

    Jean-Louis Borloo a donc cessé ses activités professionnelles d’avocat dès son élection à la présidence du groupe UDI de l’Assemblée Nationale en juin 2012, soit bien avant que le gouvernement n’envisage d’interdire aux avocats d’être parlementaires, comme il en a apporté lui-même la précision.

    Le Parti radical du Loiret s’indigne d’ailleurs que le parti de Robert Badinter, entre autres grands avocats socialistes qui ont marqué profondément de leur empreinte notre modèle Républicain, puisse tenter de ternir l’image d’une profession dont tous les membres ont prêté serment de probité, dont la déontologie interdit formellement le conflit d’intérêt, et qui demeure le dernier rempart du citoyen contre tous les arbitraires, y compris celui de l’Etat.

    Je vous saurai gré de bien vouloir informer vos lecteurs de cette prise de position et vous en remercie par avance.

    Je vous prie de croire, Madame le Rédacteur en Chef, en l’expression de mes très courtoises salutations.

    Pascal VILAIN

    Retour presse : 

    La République du Centre, édition du 29 avril 2013

    lundi 22 avril 2013

    Congrès de l'UNC du Loiret à Nevoy sur des terres familières et entre amis !


    Super Congrès de l'UNC du Loiret ce dimanche à Nevoy ! Loin du mariage pour tous, les hommes politiques participants ont fait preuve d'une belle unité républicaine, autour du drapeau tricolore et de ceux qui ont servi la Patrie, en rendant hommage à ceux qui sont tombés pour la France (sur cette photo figurent un sénateur PS (Loiret), un député UMP (Loiret) et un maire DVD (Gien) ainsi que moi-même.

    mardi 26 février 2013

    A propos de l'affaire du "fichier détourné" de l'UMP

    Je suis de très près les développements de l'affaire du détournement du fichier UMP. J'entretiens à cet égard une relation directe avec nos instances nationales.

    Moi qui ai tant milité pour le rassemblement des centristes derrière Jean-Louis Borloo, je suis très inquiet pour l'avenir immédiat de l'UDI dans ce département.

    Croyez bien que je continuerai à tout faire pour que l'UDI du Loiret présente une image respectable envers nos concitoyens comme à l'égard de nos alliés naturels de l'UMP. Il y va de l'avenir de la droite républicaine toute entière dans ce département.

    Soyez assurés que je continuerai à combattre vigoureusement toutes les initiatives et entreprises de nature à jeter le discrédit sur notre famille politique.

    Je m'engage tout entier pour que l'UDI du Loiret se dote démocratiquement d'une direction composée de femmes et d'hommes indépendants, responsables, disponibles, désintéressés et totalement engagés pour la défense de l'intérêt général.

    Si l'affaire du fichier détourné "empoisonne la droite" comme l'a titré la République du Centre ce lundi, cette expérience doit lui servir d'antidote et lui permettre d'en sortir renforcée.

    lundi 25 février 2013

    URGENT : CAMPAGNE D’ADHESION 2013







    Fédération du Loiret

    Le Président


    Aux radicaux du Loiret

                                                                                              Orléans, le 25 février 2013

    URGENT : CAMPAGNE D’ADHESION 2013

    Mesdames, Messieurs, Chers Amis,

    Les élections dans les fédérations départementales de l’UDI se dérouleront entre le 15 mars et le 29 mai 2013. Elles se tiendront sur le principe « un homme une voix ».

    A cet égard je vous rappelle que seuls pourront voter  les adhérents à jour de leur cotisation 2013 au 28 février prochain. Vous n’avez plus que trois jours devant vous !
    Une adhésion postérieure à cette date ne permettra pas d’être inscrit sur les listes électorales et donc de participer aux élections internes.
    Une adhésion au Parti radical emporte adhésion de plein droit à l’UDI.

    Afin que notre parti puisse peser du maximum de son poids dans ces élections je vous demande donc de bien vouloir vérifier votre  propre adhésion 2013 et militer dans votre entourage pour convaincre le plus possible de nos concitoyens de nous rejoindre et
    D’ADHERER AVANT LE 28 FEVRIER 2013.

    L’enjeu est important : Vous savez que l’UDI est constituée d’une mosaïque de formations et de personnalités diverse représentant un large spectre politique, de la droite à la gauche modérée.
    Dans ces conditions il est important que le Parti radical soit le pivot de cet ensemble, et que grâce au nombre de ses militants il puisse défendre et faire valoir en toutes circonstances ses idéaux et valeurs propres de République sociale, solidaire, humaniste, écologique et européiste.

    Il est important également que le Parti radical puisse demeurer localement le garant de la stratégie d’indépendance et d’alliance loyale avec l’UMP voulue par son Président, Jean-Louis Borloo.

    Avec mes amitiés radicales, je compte sur votre mobilisation.
                  
    Pascal VILAIN
    Email : partiradical45@gmail.com

    NB : Rien de plus simple pour adhérer en ligne:
    Se rendre sur le site du Parti radical : http://www.partiradical.net/