Edito

Je suis très attaché à mes origines solognotes et berrichonnes. Et je prends toujours le plus grand plaisir à sillonner cette magnifique région, où je suis né, que j'habite, qui est celle de tous mes ancêtres, et où ma famille et mes amis sont partout très présents. Chaque endroit me rappelle un camarade d'école, un dossier traité en tant qu'avocat, des moments entre amis, un match de football auquel j'ai participé dans mes jeunes années, une partie de chasse avec mon père, une partie de pêche, le ramassage des châtaignes ou des champignons, de simples balades sur les petites routes ou les chemins ruraux, des fêtes populaires, des cérémonies familiales... Cet héritage, je l'ai aussi transmis à mes enfants.

Arrivé à l'âge de la maturité, et par mon action politique, je veux désormais contribuer à préserver ces territoires et à donner à leurs habitants le mieux vivre possible dans une France juste et solidaire.

Pascal Vilain

mardi 26 février 2013

A propos de l'affaire du "fichier détourné" de l'UMP

Je suis de très près les développements de l'affaire du détournement du fichier UMP. J'entretiens à cet égard une relation directe avec nos instances nationales.

Moi qui ai tant milité pour le rassemblement des centristes derrière Jean-Louis Borloo, je suis très inquiet pour l'avenir immédiat de l'UDI dans ce département.

Croyez bien que je continuerai à tout faire pour que l'UDI du Loiret présente une image respectable envers nos concitoyens comme à l'égard de nos alliés naturels de l'UMP. Il y va de l'avenir de la droite républicaine toute entière dans ce département.

Soyez assurés que je continuerai à combattre vigoureusement toutes les initiatives et entreprises de nature à jeter le discrédit sur notre famille politique.

Je m'engage tout entier pour que l'UDI du Loiret se dote démocratiquement d'une direction composée de femmes et d'hommes indépendants, responsables, disponibles, désintéressés et totalement engagés pour la défense de l'intérêt général.

Si l'affaire du fichier détourné "empoisonne la droite" comme l'a titré la République du Centre ce lundi, cette expérience doit lui servir d'antidote et lui permettre d'en sortir renforcée.