Edito

Je suis très attaché à mes origines solognotes et berrichonnes. Et je prends toujours le plus grand plaisir à sillonner cette magnifique région, où je suis né, que j'habite, qui est celle de tous mes ancêtres, et où ma famille et mes amis sont partout très présents. Chaque endroit me rappelle un camarade d'école, un dossier traité en tant qu'avocat, des moments entre amis, un match de football auquel j'ai participé dans mes jeunes années, une partie de chasse avec mon père, une partie de pêche, le ramassage des châtaignes ou des champignons, de simples balades sur les petites routes ou les chemins ruraux, des fêtes populaires, des cérémonies familiales... Cet héritage, je l'ai aussi transmis à mes enfants.

Arrivé à l'âge de la maturité, et par mon action politique, je veux désormais contribuer à préserver ces territoires et à donner à leurs habitants le mieux vivre possible dans une France juste et solidaire.

Pascal Vilain

lundi 25 novembre 2013

Sainte-Montaine (Cher) : un projet de carrière qui suscite des réticences !

Samedi 23 novembre 2013, sollicité par des amis du Cher, je me suis rendu sur les lieux de la manifestation de quelques 80 personnes opposées au projet de construction d'une carrière tout près des habitations de la commune de Sainte-Montaine (Cher), et de la source qui alimente en eau potable plusieurs communes des alentours (dite "Belle Fontaine").

J'ai donc participé à la marche des manifestants aux côtés des élus du Cher nord, dont le député Yves Fromion, qui ont exprimé leur opposition à ce projet sur les quelques centaines de mètres qui séparent la mairie de la source.

Il convient d'être très réservé quant à l'impact de ce projet qui risque de porter une atteinte considérable à la qualité de vie des habitants ainsi qu'à l'environnement.

En effet, non seulement l'exploitation doit avoir lieu à quelques mètres seulement des habitations du village, mais en outre les forages risquent de contaminer une source d'eau potable essentielle pour plusieurs communes des alentours.

Il faut savoir à ce propos que l'eau de plusieurs communes du secteur n'est pas potable, comme à Argent-Sur-Sauldre (Cher), distante d'une douzaine de kilomètres seulement, et pourtant peuplée de plus de 2200 habitants !

Une équipe de tournage de France 3 Centre a couvert l'évènement. La vidéo du reportage est disponible en cliquant ICI.



Le cortège sur la route qui relie Sainte-Montaine à la Belle-Fontaine

Le sanctuaire de la Belle-Fontaine

Avec le Docteur Debarre devant la station de pompage qui alimente en eau potable Sainte-Montaine et plusieurs communes voisines

La source d'eau potable de la Belle Fontaine et des manifestants

mardi 5 novembre 2013

Rapprochement UDI - MODEM ("L'alternative") : communiqué du Parti Radical Loiret

Fédération du Loiret

Orléans le 3 novembre 2013,

COMMUNIQUE

Personne morale ayant le statut de parti politique de plein exercice qui défend, définit et promeut ses valeurs, le Parti Radical est fondateur de l’UDI dont il partage pleinement les engagements pour l’édification d’une démocratie de responsabilité et de justice sociale.

Le Parti Radical est aussi ouvert à une association avec le Modem afin de rassembler toutes les forces du Centre.

Une déclaration commune de Jean-Louis Borloo et de François Bayrou annoncée pour mardi prochain, doit sceller publiquement l’accord des deux leaders sur les principes d’une telle association.

Les délégués de la fédération du Loiret seront appelés à se prononcer sur les modalités de cette association lors du prochain Congrès national du Parti Radical, conformément à la décision prise par le Comité exécutif du Parti le 1er octobre dernier.

Les radicaux du Loiret, initiateurs du mouvement national de rassemblement des centristes et fidèles à leur ligne politique, rappellent qu’une association avec le MODEM doit s’inscrire dans le cadre d’une opposition constructive mais résolue à la Majorité présidentielle.

Les radicaux du Loiret soulignent également que cette opposition centriste pour être crédible devra s’effectuer dans le respect des alliances mais avec la plus grande indépendance à l’égard de l’UMP.

A cette dernière condition le Grand Centre reconstitué se trouvera en mesure de présenter aux français une solution alternative que ce soit au niveau municipal et local, au plan national ou à l’échelon européen.

Pascal Vilain

Retour presse :

La République du Centre, 5 novembre 2013